Daniel Tireau

Communication, écoute et
partage de tâches suivant les
compétences sont les
fondements d'une bonne
gestion communale
 

Claire Moizan

 
Le travail en équipe et la
réflexion autour de projets
sont essentiels pour une
action communale efficace
 

Patrick Garraud

 
Ecoute, concertation, respect
et humilité sont les valeurs
qui guident mon action
 
 

Nadège Louassier

 
J'apporte un regard neuf sur
la politique menée à
Saint-Porchaire. L'intérêt
général est ma priorité.
 

M. le maire a enfin dévoilé le coût de construction des nouvelles Halles lors de la séance du conseil municipal du 15 février 2016.
895 031,96 € ont été dépensés...

Lire la suite...

Vous souhaitez vous exprimer ? Faire part de votre point de vue sur Saint-Porchaire, dire ce que vous souhaiteriez pour notre ville, ce que vous...

Lire la suite...

Site officiel de notre liste menée par Daniel TIREAU, candidate aux élections municipales de mars 2014 :

Saint-Porchaire avec vous, pour vous

Grâce aux Saint-Porcherois(es) qui nous ont fait confiance, 4 candidats de cette liste siègent maintenant au conseil municipal de Saint-Porchaire.
Il s'agit de Daniel TIREAU, Claire MOIZAN, Patrick GARRAUD et Nadège LOUASSIER.

Fidèles à notre slogan et à nos engagements de campagne

"Concertation, Sécurité, Solidarité, Re-dynamisons notre ruralité "

nous nous acquitterons de notre fonction avec rigueur et assiduité. Nous veillerons au respect de nos droits (ceux de l'opposition) et vous tiendrons régulièrement informés, avec toutes les explications nécessaires, des décisions (ou non décisions) du conseil municipal. Nous serons bien entendu à la disposition de tous les habitants de la commune pour les rencontrer et échanger.

Par ailleurs, nous nous engageons à :

  • avoir un œil objectif et une action constructive sur les décisions concernant la vie de notre commune,
  • être une force d'observation et de proposition,
  • participer activement à la gestion communale.

Nous vous proposons ici un site d'information et de concertation afin de faciliter les échanges et d'améliorer la communication ô combien déficiente de la municipalité actuelle.

Votre avis nous intéresse au plus haut point car notre ambition est de vous représenter au mieux au conseil municipal.

Nous vous donnons la parole alors exprimez-vous !!

Pas facile d'être un élu minoritaire

Lors de la première réunion du conseil municipal (le 28 mars 2014), nous avions exprimé notre souhait de ne pas être considérés comme une force d'opposition. Pour nous, en effet, il ne s'agit pas d'être opposés mais de travailler ensemble afin que de la discussion et la concertation naissent des projets qui répondent aux aspirations de tous. Cela semblait acquis pour tous les conseillers.

Vœu pieu car, malheureusement, il n'en est rien. Nous avons été relégués à la portion congrue des commissions (1 place pour chacun de nous) alors que, par exemple, le premier adjoint est dans quatre commissions sur cinq (on se demande bien pourquoi, serait-ce une forme de surveillance ?). D'ailleurs, à l'exception de la commission temporaire Site Internet, on peut légitimement s'interroger sur le rôle de ces commissions vu le peu de réunions (une réunion en 6 mois) et les travaux qui s'y déroulent. Et les projets sont pour la plupart étudiés sans nous, en dehors de ces commissions. Et lorsqu'ils y sont abordés, les devis sont déjà établis, il n'y a plus qu'à voter ...

D'autre part, nos remarques ou suggestions sont presque systématiquement dénigrées et refusées, voire carrément ignorées, ce qui est pour le moins désobligeant. Nous avons adressé à monsieur le Maire et aux conseillers municipaux, le 26 mai 2014, une lettre qui appelait leur attention sur des problèmes à la garderie périscolaire. Ce document a été superbement ignoré et n'a fait l'objet d'aucune réflexion. Vu les problèmes soulevés, une réaction - quelle qu'elle soit -  aurait été souhaitable car nous étions prêts à tout entendre et à défendre nos remarques. Notre seul but dans ce courrier était de pointer des manquements qui nous paraissent graves. Chacun se fera une opinion en prenant connaissance de ce courrier en cliquant ici.

Enfin, nous sommes avertis de la date du prochain conseil municipal et de l'ordre du jour au dernier moment, c'est-à-dire lorsque nous recevons la convocation par courrier 3 ou 4 jours maximum avant la date de la séance. C'est le délai légal minimum imposé par la loi mais, dans ces conditions, il est difficile de travailler les points à l'ordre du jour.

Force est de constater que nos chers collègues n'ont pas encore compris que "Respecter l'expression de l'opposition, c'est crédibiliser la majorité !"

(origine de la citation : http://disic.expertpublic.fr/)